Vous voulez être heureux?

Cet article fait parti d’une série d’articles sur « La loi de l’attraction ». Ceux-ci sont basés sur le film « Le secret » de Rhonda Byrne. Si ce n’est déjà fait, peut-être pourriez-vous commencer par lire:

Peut-être qu’en listant « ce que vous voulez vraiment », vous avez noté « Etre heureux ». Vous avez probablement eu du mal à le représenter dans votre « Vision board » car c’est difficile de le matérialiser. Ceci est normal, car « être heureux » est avant tout un d’état d’esprit!

Avez-vous conscience que vous seul pouvez créer votre propre bonheur…?

Nos pensées influent sur nos émotions, ce qui change notre état interne au niveau chimique. Nous retrouvons ce phénomène avec les placebos.

Pour vous permettre d’atteindre ce bonheur:

  • Posez-vous quotidiennement la question: « Est-ce que je me traite moi-même comme j’aimerais que mon conjoint aimant me traite? »
  • Prenez du temps pour vous, pour vous faire plaisir. Exemple: Une balade dans un parc qui vous plait particulièrement!
  • Offrez-vous des cadeaux: Un massage en institut, un bain le soir en rentrant du travail, votre dessert préféré…
  • Tombez amoureux de vous pour le reste du monde puisse tomber amoureux de vous!

Mais également:

  • Focalisez-vous sur ce que vous aimez chez les autres, chez votre conjoint. Ce centrer sur les choses que l’on n’aime pas les amplifient!
  • Reconnaissez les points forts des autres, ce que vous appréciez.
  • Et savourez ce que cela réveil en vous!

Vous découvrirez dans le prochain article comment la Loi de l’attraction peut vous aider face à la maladie.

2 réponses
  1. veronique dit :

    Merci Thierry pour cette belle introduction au bonheur.

    J’aime beaucoup cette phrase que tu as indiqué:
    Posez-vous quotidiennement la question: « Est-ce que je me traite moi-même comme j’aimerais que mon conjoint aimant me traite? »

    Je pense qu’elle peut s’adresser au conjoint mais également à toutes nos relations, nos rencontres. Celà permet d’avoir un comportement juste, empathique et des relations saines.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire